Santons de Provence

 

Les Santons Arlatenco sont fabriqués à Marseille de manière artisanale, selon la tradition provençale : chaque modèle est en terre cuite et décoré à la main. Venez découvrir notre collection de nombreux modèles, qui s’enrichit chaque années de plusieurs nouveautés.

C’est en Provence que sont nés les santons Arlatenco et c’est en Provence qu’ils prennent naissance, dans leur atelier situé à Marseille, non loin d’Aubagne au pied du Garlaban , le massif provençal indissociable de l’univers de Pagnol l’enfant du pays.

La fabrication des santons 

Les santons de Provence sont créés en petite série, dans la plus pure tradition artisanale, par une seule santonnière, passionnée à la fois par l’argile et par les traditions provençales. Je crée, moule et décore mes sujets avec les matériaux et les techniques héritées du XIX siècle. Charme et sobriété des formes, peinture mate d’aspect détrempe à l’ancienne, donnent aux sujets de ma crèche toute leur personnalité.

La gamme aux lignes épurées reprend les couleurs typiques des costumes de l’époque. Les « petits métiers » traditionnels sont transposés en costume d’Arles, avec une minutie et une précision rares pour des santons de crèche de cette taille. Tout un univers à découvrir, issu du mariage de la terre, du travail, de l’amour et de la passion de leur créatrice pour les traditions de notre région. Ce petit monde viendra avec bonheur peupler votre crèche.           

 

 

 

Tous nos santons artisanaux sont fabriqués entièrement à la main, en terre cuite par estampage, et décorés avec minutie et amour de la tradition. L’estampille Arlatenco gravée dans le socle du santon, garantit la qualité de ma  fabrication et le caractère unique de votre santon.

 

 

 

 

Les santons Provençaux

 

Ces petits saints de terre représentent les personnages bibliques de la nativité, et reprennent les petits métiers du XIX, les « figures » de la vie quotidienne. Inscrits dans la tradition provençale, ils contribuent à sa pérennité.

De l’esprit du santonnier sort le premier modèle. Sculpté entièrement à la main dans l’argile, il va ensuite être moulé dans un moule en plâtre constitué de deux parties, appelé moule mère. Ce moule permettra d’estamper par la pression de l’argile d’autres santons de même facture.

Travail de patience, de minutie, et de coeur le métier de santonnier, tout d’abord métier d’appoint, a été professionnalisé par le célèbre sculpteur marseillais Lagnel.

L’histoire des santons 

A la révolution française les marseillais, très pieux, souffrent de la fermeture des églises et de la suppression de la messe de minuit. Ne pouvant plus voir leur crèche en se rendant à la messe, ils commencent à la représenter chez eux avec de petits personnages appelés les petits saints ou santoun. C’est ainsi qu’en Provence est né dans l’intimité du foyer de chaque famille provençale, une crèche de noël avec des petits personnages. Les santons sont naïfs car tout le monde n’a pas des talents de sculpteurs. Tout d’abord fabriqués en mie de pain, les santons sont ensuite modelés en argile crue puis avec Jean Louis Lagnel arrivent les premiers santons cuits. Devenus plus résistants ils sont aussi pérennes. 

Qui est Jean-Louis Lagnel ?

Lagnel, qui est le premier à sculpter ces petits sujets d’argile et crée le métier de santonnier, a l’idée de réaliser des moules. Il représente ses voisins qui exercent différents métiers. Ces santons sont traditionnellement vêtus de la mode populaire de l’époque. Ils sont “détachés “, c’est à dire que bras et jambes sont moulés à part et assemblés avec de la barbotine.

Il fut, par la suite concurrencé par les Santibelli des marchands napolitains qui confectionnaient des santons de plâtre.

Depuis ce tournant dans les représentations religieuses, on assiste en Provence, à la naissance de ces « petits saints » qui ne sont autres que les célèbres santons Provençaux.

 

Les santons de Provence et Noël

Représentation religieuse à part entière, la crèche de Noël orne le foyer familial. Bien plus qu’une simple décoration de noël, ces jolis petits personnages ont une réelle signification chez les catholiques. Ils représentent les acteurs majeurs de la naissance du petit Jésus. Saviez-vous que la toute première crèche de noël fut créée à Marseille en 1775 ? Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux

La foire du Santon

Depuis la première inauguration de la foire du santon à Marseille, en haut de la Canebière, en 1803, chaque année est une nouvelle occasion pour les passionnés et amateurs d’en découvrir davantage sur cette traditionnelle représentation religieuse.

La tradition ne cesse de se perpétuer. Les santons et les décors changent. Les personnages se diversifient et se multiplient pour le plus grand bonheur de tous.

Les animaux et les santons

L’âne et le boeuf sont de loin les 2 sujets incontournables de la crèche provençale. En effet, dans l’étable, ils sont disposés de façon à regarder le nouveau né. Avec leur souffle chaud et la température de leurs corps, ils le réchauffent. Les moutons sont également présents avec le berger qui vient offrir un agneau. Cette cérémonie de l’offrande est toujours d’actualité. On peut encore la voir lors de messes de minuit en Provence, c’est le cas dans le village des Baux de Provence, dans les Alpilles. 

Toutefois, les animaux traditionnels comme le chien de berger, les poules et coqs qui composent la basse-cour font partie des santons. 

 

Les incontournables santons de Provence

L’ange Boufarèu

L’ange est un incontournable de la crèche, il est le messager de la naissance de Jésus. C’est l’ange Boufarèu qui avec sa trompette guide les bergers vers la crèche. dans la composition de la crèche, on le retrouve bien souvent au-dessus de celle-ci. C’est un des personnages de la Pastorale d’Yvan Audouard. Chez Antoine Maurel, c’est l’archange Gabriel qui proclame la naissance aux pâtres.

 

Lou Pistachié

Le pistachié est un valet de ferme. Lui aussi est incontournable des crèches provençales ! Le pistachié est un coureur de jupon, le pistachier, arbuste de la garrigue provençale, donne des fruits qui passent pour être aphrodisiaques. Ce qui justifierait le surnom donné à ce valet. On le représente comme un poltron aimant les joies de l’alcool et un brin fainéant. Le pistachié n’a pas de belles qualités, on dit de lui qu’il est niais et naïf. Dans la crèche provençale, il apporte à la crèche deux paniers plein de victuailles : le premier déborde de morue salée et de saucisses, le second est empli de fougasses et de pompes à l’huile.

 

Le ravi

Un personnage indispensable dans la pastorale. Lou Ravi en provençal est l’idiot du village, il a l’avantage de porter bonheur. ce santon n’a rien à offrir, mais qu’importe, il se réjouit de la naissance de l’enfant roi. Il est toujours représenté les bras levés au ciel en signe de surprise et d’allégresse, d’où son nom. On le reconnait grâce à ses bras en l’air, mais aussi car il est habillé simplement, un bonnet sur la tête. On lui associe parfois la ravido (la femme ravie) et l’étonné (valet que l’on représente penché à la fenêtre du mas) dans le même état de ravissement.

 

Le tambourinaïre et la farandole

Le tambourinaïre, surnommé Guillaume, est représenté avec son tambourin et son galoubet. Par tradition, c’est lui qui mène la farandole. C’est un des sujets majeurs de la crèche provençale à laquelle il est indispensable. 

Les farandoleurs forment une longue file qui se déplace en serpentant. Les tours et détours de cette danse, que l’on dit d’origine grecque, figurent un labyrinthe. Si les hommes portent un costume ressemblant à celui du tambourinaïre, les farandoleuses sont soit vêtues en arlésienne soit en provençale ou comtadine avec les différentes nuances vestimentaires qu’apporte le santonnier local.

 

L’Arlésienne

L’Arlésienne est très souvent présente dans la crèche en compagnie de son inséparable gardian (santonification du marquis Folco de Baroncelli-Javon, 1869-1943, restaurateur des madades en Camargue). Celui-ci est toujours représenté à cheval avec sa cavalière et le couple évoque Vincent et Mireille popularisés par Frédéric Mistral dans sa Mirèio. Chaque santonnier se fait un devoir de représenter l’Arlésienne selon ses goûts, jeune ou vieille, mais toujours revêtue de ses plus beaux atours, le costume d’Arles. Celui-ci, porté indifféremment par les femmes de toutes conditions, a traversé la Révolution, tout en continuant à évoluer d’une façon naturelle. D’Arles, il s’est étendu à l’Est par-delà la Crau, jusqu’à la Durance et le golfe de Fos. Il se distingue d’abord par une coiffe spéciale qui nécessite le port de cheveux longs. En fonction des jours de la semaine et des tâches à accomplir, cette coiffure était retenue sur le sommet de la tête par un ruban, une cravate ou un nœud de dentelles.

 

Le vieux et la vieille

Ils s’appellent Grasset et Grassette. Ils sont souvent représentés assis ensemble sur un banc de la place du village ou debout, bras dessus, bras dessous. Toujours représentés avec de riches atours – leurs habits du dimanche – elle est emmitouflée dans son châle richement brodé, lui avec son foulard rouge noué en cravate. Traditionnellement Grasset porte un parapluie et Grassette un panier plein de victuailles.

Chaque santon peint est réalisé au prix de plusieurs heures de travail, la qualité de sa finition contribue à rendre votre crèche de Noël unique. Catalogue et vente en ligne. 

 

Santon de Provence 7 cm

Apprécié des collectionneurs, le santon en argile (personnages, animaux, accessoires) possède une finition irréprochable, il rend tout son éclat dans votre crèche provençale. Véritable œuvre d’art, ces santons de tradition sont l’aboutissement d’une passion, la réalisation est entièrement confiée à une santonnière.

 

Que vous soyez débutants ou fadas de santons, vous trouverez  dans ma collection un  large choix de santons de Provence. 

Les traditionnels comme les bergers, les anges, le meunier ou le tambourinaïremais aussi des petits métiers ou scènes de la vie quotidienne que je suis seule à représenter : l’épépineuse de courge, le sourd et le bramaïre ou encore les mamies dans leur travaux d’aiguilles.

Mais regardez bien : Nourat a les oreilles dans le vent, les anges sont inspirés de Fra Angelico, quant au meunier il est suspendu aux ailes du moulin. Le tambourinaïre n’est pas seul…ils sont un groupe entier de musiciens.

J’espère que vous saurez voir l’amour que je porte à mes réalisations et que ces petits saints l’emporteront chez vous. Les Santons de Provence Arlatenco sont décorés et fabriqués à la main dans l’atelier d’Aubagne-Marseille près d’Aix en Provence par une santonnière. 

 

 

 

Votre Santonnière, 

paiement securise

Paiement Sécurisé

livraison santons de provence

Livraison Rapide & Protégée

dans les 5 à 10 jours ouvrés

frais de port

Frais de Port

Tarif Colissimo simple

Santons de provence

Service Client au

06.34.52.97.74