Tradition de la crèche

La crèche

Toute famille provençale, pieuse ou profane, se retrouve dans la tradition de la crèche qu’on installe dans un coin du salon , dans la bibliothèque ou sur le dessus de la cheminée pendant plus de deux mois .

Les santons reprennent vie le premier dimanche de l’avent. La crèche restera dans nos maisons jusqu’au 2 février, date de la présentation de Jésus au Temple.

Entre temps, les Rois mages sont arrivés le 6 janvier, jour de l’Epiphanie

Une fois décidée l’implantation de la crèche, on part en famille ramasser mousses et branchages divers, graviers, lichens et écorces d’arbres qui donneront réalité au village provençal.

Vient ensuite le moment attendu par enfants et petits enfants : les santons sortent de leur boîte en carton. Au fil des semaines, la crèche s’installe. On change un santon de place, on part en acheter un autre pour combler un vide. Puis le soir de Noël l’enfant Jésus apparaît avec les douze coups de minuit.

Viendront ensuite les Rois Mages pour l’Epiphanie, et après avoir fait durer le plaisir des yeux, les santons réintégreront leur boîte jusqu’au Noël prochain, tant attendu.

Prière des Santonniers

à

Saint-François d’Assise

O Saint-François ! Grand Saint des pauvres,

Patron des santonniers,

nous voici prosternés devant toi.

O beau Saint d’Assise, toi qui est l’ami

des petits, des humbles, des pauvres gens,

toi qui a tant aimé les créatures

façonnées par Dieu le Père,

aide-nous dans notre tâche quotidienne.

Nous t’en prions, éclaire-nous,

donne-nous la vie, le pain, le travail.

O Saint Patron !

Non seulement le pain,

non seulement l’adresse,

mais aussi la foi dans notre métier,

 l’amour des belles choses,

l’élan et l’enthousiasme pour continuer,

sans découragement, sans lassitude…

Donne aux santonniers la divine patience

dont nous avons tant besoin

pour façonner les jolis santons de la crèche.

O Saint François !

Comme la première pincée de terre

a été façonnée par les saintes mains de Dieu,

fais que sous nos doigts

l’argile se transforme merveilleusement

en ce petit symbole d’amour et de foi.

Permets aussi que ces petits santons,

nés dans la joie,

apportent aux quatre coins du monde :

 le vivant témoignage du respect de la tradition,

la beauté de notre terroir,

l’harmonie de notre race,

la foi de notre peuple provençal.

O Saint François d’Assise !

Toi qui es si proche de la Provence par ta mère,

 protège les santonniers !

Fais qu’avec ta sainte protection

les humbles pétrisseurs d’argile

suivent jusqu’ au dernier soupir

le vrai chemin du travail et de la foi chrétienne.