La fabrication des santons

Les santons sont créés en petite série, dans la plus pure tradition provençale, par une seule santonnière, passionnée à la fois par l’argile et par les traditions provençales.

Je crée, moule et décore mes sujets avec les matériaux et les techniques héritées du XIX siècle. Charme et sobriété des formes, peinture mate d’aspect détrempe à l’ancienne, donnent aux sujets de ma crèche toute leur personnalité.

Ces petits saints de terre représentent les personnages bibliques de la nativité, et reprennent les petits métiers du XIX siècle, les « figures » de la vie quotidienne. Inscrits dans la tradition provençale, ils contribuent à sa pérennité.

La gamme aux lignes épurées reprend les couleurs typiques des costumes de l’époque. Certains « petits métiers » traditionnels sont transposés en costume d’Arles, avec une minutie et une précision rares pour des santons de crèche de cette taille. Tout un univers à découvrir, issu du mariage de la terre, du travail, de l’amour et de la passion de leur créatrice pour les traditions de notre région. Ce petit monde viendra avec bonheur peupler votre crèche.

 

Tous nos santons artisanaux sont fabriqués entièrement à la main, en terre cuite par estampage, et décorés avec minutie et amour de la tradition. L’estampille Arlatenco gravée dans le socle du santon, garantit la qualité de ma  fabrication et le caractère unique de votre santon.

 

 

 

La création
De l’esprit et des mains du santonnier sort le premier modèle. Sculpté entièrement à la main dans l’argile, il va ensuite être estampé dans un moule en plâtre constitué de deux parties, appelé moule mère. Ce dernier permettra d’estamper par la pression de l’argile d’autres santons de même facture.

Le séchage 
Retiré du moule le santon est ébarbé délicatement pour enlever le surplus de terre sans abîmer le sujet. Il est ensuite mis à sécher à l’ombre plusieurs jours, lentement pour que la terre ne craquelle pas en se rétractant.

La cuisson 
Les santons sont cuits dans un four électrique durant plusieurs heures. Leur refroidissement se fait lentement à l’intérieur du four. Vient ensuite la mise en peinture.

La décoration 
Travail de patience et de minutie, la mise en couleur fait appel à la dextérité du santonnier. Les couleurs sont déposées l’une après l’autre, en respectant un temps de séchage entre chaque couleur.